europe asie afrique amérique océanie
Polynésie
ILES MARQUISES
Voyage aux Iles Marquises

Voyage aux Iles Marquises

Photos des
iles Marquises
Hiva Oa, île des Marquises Fatu Hiva, archipel des Marquises Noix de coco encore vertes Fatu Hiva, plage des Vierges Hiva Oa
Hanavave, dans les îles Marquises

Les Iles Marquises, en Polynésie française, sont réparties en deux groupes ; l'un est centré autour de la grande île de Nuku Hiva, et l'autre centré autour de l’île principale de Hiva Oa.

Toutes les îles des Marquises sont d’origine volcanique à l’exception de Motu One. Elles ont un relief escarpé et ne sont pas protégées par un récif de corail (sauf Fatu Hiva). Les sommets peuvent atteindre les 1 100 mètres d’altitude. Les falaises plongent dans la mer jusque dans les fonds marins et sont constamment érodées par les courants du Pacifique-Sud. Les côtes ont l’aspect d’une muraille coupée de profondes crevasses et de quelques plages.
Les paysages volcaniques sont à l’origine de nombreux noms de lieux : Hiva Oa, La Grande Crête ; Nuku Hiva, La Crête des Falaises ; Fatu Iva, Les Nouvelles Roches ; Fatu Huku, Morceau de Pierre ; Ua Pou, Les Deux Pics sans oublier la surprenante "Plage des Verges" que les missionnaires changèrent en "Plage des Vierges"...

Fruits de l'arbre à painLa grande distance qui sépare les îles du continent est à l’origine des principales caractéristiques de l’écosystème. Celui-ci a souffert des activités humaines et de l’introduction d’espèces étrangères. Si la faune marine est riche, la faune terrestre est nettement plus pauvre. La flore quant à elle est variée et originale. Dans les Iles Marquises, on cultive l’arbre à pain, le cocotier, le tabac, la vanille et même le coton.

C'est dans l'île de Hiva Oa que Paul Gauguin et Jacques Brel demeurèrent l'un et l'autre dans les dernières années de leur vie.
L'île compte de nombreux autres centres d'intérêts, comme le site archéologiques de Puamau où l'on peut observer les plus grands tikis de Polynésie. On trouve également un musée intéressant au centre du village, qui comporte plusieurs copies des œuvres de Gauguin et, à proximité, une reconstitution de la "maison du jouir" qui abrita le peintre pendant son séjour.